Solution 3 : Diluer le radon en améliorant la ventilation de la maison

Pourquoi est-il important de maîtriser le système de ventilation ?

Une ventilation performante et efficace participe à :

  • Au maintien de la qualité de l’air intérieur respiré par les usagers du bâtiment,
  • A la réduction des déperditions énergétiques par le renouvellement de l’air,
  • A la conservation du bâtiment en diminuant la quantité d’humidité produite en excès dans le bâtiment,
  • Au confort acoustique en maîtrisant les nuisances sonores extérieures du bâtiment et les nuisances sonores que peuvent générer un équipement de ventilation mal posé.

Afin d’améliorer le renouvellement de l’air dans un logement, il est nécessaire que celle-ci fonctionne de manière permanente et générale. Il est donc conseillé d’installer un système de ventilation mécanique contrôlée et d’en assurer dès l’installation des possibilités d’entretien régulier du système.
Il est rappelé qu’en France, la réglementation relative à l’aération des logements repose sur l’arrêté du 24 mars 1982 et les règles de l’art d’installation d’un système de ventilation mécanique sont développées dans le NF DTU 68.3 « Installation de ventilation mécanique ».

Le principe de la ventilation par balayage de l’air :

Dans le cas de l’installation d’un système de ventilation mécanique contrôlée (VMC), la circulation de l’air doit toujours respecter un seul sens. L’air neuf entre par les pièces principales (chambres, salon/séjour, bureau etc.), circule dans les zones de transit (couloirs) et l’air, devenu vicié transportant humidité et polluant, est extrait par les pièces humides (cuisine, salle de bain, WC etc.). L’air doit pouvoir circuler même en cas de porte close.

Quelles sont les vigilances à avoir lors de la mise en œuvre d’un système de ventilation mécanique contrôlée et particulièrement en présence de radon ?

De nombreux retours de terrain montrent des non-conformités au niveau de la conception et de l’installation des systèmes de ventilation. En 2015, 58% des logements neufs contrôlés dans le cadre des contrôles des règles de construction dans des logements neufs présentaient des non-conformités.
Le Cerema propose de mettre à disposition un guide installateur d’un système de ventilation ; étude VIA QUALITE.

Les systèmes de ventilation peuvent interagir avec d’autres équipements installés dans le logement. Il faut en tenir compte et être vigilent sur les risques occasionnés.

  • La climatisation va avoir un impact sur l’humidité ambiante des pièces de vie et empêcher une régulation efficace des entrées d’air hygroréglables.
  • Les systèmes de distributeur d’air couplé avec une cheminée ou un poêle à bois va également avoir un impact sur l’humidité ambiante des pièces de vie et empêcher une régulation efficace des entrées d’air hygroréglables.
  • La présence d’un appareil à combustion non étanche nécessite une amenée d’air spécifique prenant son air à l’extérieur dans le cas de la présence de radon.

L’admission de l’air neuf ; les points à retenir :

  • L’air neuf entre principalement par les pièces principales (chambres, salon/séjour, bureau etc.).
  • Chaque pièce principale doit posséder au moins une entrée d’air en façade ou une bouche d’insufflation.
  • L’emplacement et la mise en œuvre des entrées d’air ne doivent pas générer d’inconfort pour les occupants (entrée d’air installée en partie haute avec le jet d’air doit être dirigé vers le haut de la pièce)
  • Les dimensions des mortaises des entrées d’air doivent respecter les réservations stipulées dans le DTU 68.3 ou le Cahier du CSTB n°3376 et 3625)
  • Dans la mesure du possible, les entrées d’air de la pièce principale devront être disposée sur la fenêtre la plus éloignée de la porte d’entrée de la pièce, afin d’assurer un balayage de la pièce le plus efficace possible

En présence de radon, pour éviter d’accentuer la dépression du bâtiment et favoriser la pénétration du radon à travers les défauts d’étanchéité, il est recommandé d’avoir à minima un équilibre entre la quantité d’air extrait et la quantité d’air entrant pour l’ensemble du logement.
En cas de changement de fenêtres, les nouvelles menuiseries (fenêtres ou porte fenêtres) installées dans les pièces principales devront être équipées d’entrées d’air, sauf pour les pièces déjà munies d’entrées d’air ou d’un dispositif de ventilation double-flux. La somme des modules des entrées d’air entrant doit être d’au moins de 45 m3/h pour la chambre et 90 m3/h pour le salon.

maison avec entrée du radon et déséquilibre air extrait par rapport à l’air entrant

Accentuation de la pénétration du radon en cas de déséquilibre air extrait par rapport à l’air entrant

dimensionnement des débits d’air entrant et des débits d’air extrait en France

Exemple de dimensionnement des débits d’air entrant et des débits d’air extrait – réglementation française (Cerema)

Les passages de transit ou de transfert de l’air : détalonnage des portes intérieures

Pour permettre une bonne circulation de l’air même porte fermée, l’ensemble des portes intérieures du logement doivent être détalonnées en seuil sur 1 cm en général et sur 2 cm pour la porte de la cuisine. Des grilles de transfert d’air peuvent être installées dans le cas où le détalonnage est impossible.

portes circulation d'air (fente ou grille)
Détalonnage (1) des portes intérieures ou grille de transfert d’air (2) (©jurad-bat)

L’extraction de l’air vicié :

  • La sortie de l’air vicié se fait par extraction dans les pièces humides/services/techniques (cuisines, salle de bain ou WC etc.)
  • Les débits d’air extraits doivent être conformes à la réglementation. En France elles sont précisées dans l’arrêté du 24 mars 1982 pour les systèmes auto-réglables et dépendent du nombre de pièces principales du logement (et par l’arrêté du 28 octobre 1983 pour les systèmes régulés en humidité ; à conseiller au cas par cas dans le cadre de la remédiation radon). En ventilation auto-réglable, les réglages des débits sont à réaliser au niveau des piquages sur le caisson.
débits d’air extraits (m3/h) dans les pièces de services

Débits d’air extraits (m3/h) dans les pièces de services selon l’arrêté modifié du 24 mars 1982

  • Les bouches d’extraction doivent pouvoir être accessible pour permettre leur nettoyage et entretien, il est donc recommandé de ne pas installer de placard, de chaudière… devant les bouches d’extraction

Le groupe de ventilation, réseau de gaines, rejets et recommandations acoustique :

  • Le groupe de ventilation doit pouvoir être accessible pour permettre son entretien
  • Installer le groupe de manière à éviter toute nuisance sonore vis-à-vis des pièces de vie
  • Prévoir des pièges à son au niveau des bouches dans les locaux sensibles
  • Respecter les règles d’installation des réseaux : les conduits doivent être suspendus au moyen de composants spécifiques, ils doivent être tendus, éviter les coudes brusques, les écrasements, les longueurs superflues etc.
  • En France, l’air vicié doit être rejeté à l’extérieur de façon à éviter tout recyclage de l’air vicié par les ouvrants. Le rejet dans les combles est interdit pour éviter tout renvoi de l’air vicié et d’humidité dans le bâtiment. Le rejet de l’air vicié doit être située à une distance minimale de 0.40 m de toute baie ouvrante et à de 0.60m de de toute entrée d’air de ventilation,

Boîte à outils

Ressources et communication

Consulter les documents techniques, brochures, affiches ...

Guide d’auto-évaluation du bâtiment

Réaliser soi-même une évaluation du bâtiment.

Agenda

Consulter la liste des évenements de Jurad-Bat et celles des partenaires ...

Formations

Généraux, spécifiques ou techniques, des modules à la carte pour répondre vos besoins

FAQ

Une question ? Accéder à la foire aux questions et aux réponses de nos spécialistes.

Lexique

Vous ne comprenez pas un terme ? Rechercher sa définition sur le lexique.


Cartographie

Consultez la carte interactive


Quiz

Questions interactives et bonnes pratiques